16.11.2021

WINTERSTEIGER & Perception Park offrent un contrôle qualité automatisé à l’aide de l’« empreinte chimique »

© Perception Park

En utilisant le système Perception HEAD, la division WOODTECH de WINTERSTEIGER AG est capable de repérer précisément la structure de la zone de défaut dans le bois.  Elle peut ainsi scanner et traiter avec une grande précision des caractéristiques chimiques, comme le bleuissement, les parties molles, le pourrissement des branches, les poches de résine ou les nœuds. Cela redéfinit ainsi les normes de l’assurance qualité dans l’industrie du bois.

 

Les variations des prix du bois et les nouveautés en termes d’applications et d’exigences posées aux matériaux constituent de véritables défis sur le marché du bois, à la fois en pleine expansion et en évolution permanente. Mais elles ouvrent aussi des opportunités pour les professionnels innovants. La solution adaptée ? Améliorer l’évaluation de la qualité et réduire les prix à long terme. L’utilisation de la détection chimique dans l’industrie du bois permet de s’attaquer en même temps aux exigences de qualité, à la pression des prix et aux nouvelles applications.

 

La technologie de scanner fait partie des compétences-clés de WINTERSTEIGER : elle est utilisée dans les installations de réparation des surfaces en bois et sur d’innombrables lignes de tri. Avec le système Perception HEAD, Perception Park a désormais fourni une solution spéciale qui utilise l’imagerie hyperspectrale. La chance d’utiliser une technologie si révolutionnaire, et ainsi de pouvoir déterminer l’« empreinte chimique » du matériau de base, a suscité un vif intérêt au sein de l’entreprise autrichienne de construction de machines et d’installations. 



SHARE:

© WINTERSTEIGER

« Nos technologies de scanner actuelles nous donnent notamment des informations sur les géométries, la position, la couleur et la taille d’une zone de défaut, par exemple au niveau d’un nœud ou d’une fissure dans le bois. Nous utilisons ensuite nos produits du groupe « Timber Repair & Cosmetics » pour nettoyer ou fraiser la zone concernée, puis la remplir de manière permanente. L’imagerie hyperspectrale nous permettra en outre de connaître la structure intrinsèque de la zone de défaut. Au niveau d’un défaut, par exemple d’un nœud, nous pourrons ainsi supprimer précisément les zones qui poseront problème dans la suite du processus, et obtenir ainsi un aspect encore plus naturel », explique Marcus Weissenbrunner, responsable produits chez WINTERSTEIGER AG, au sujet de ses projets avec la technologie HSI. 

 

Un autre exemple d’application serait la distinction entre le duramen et l’aubier dans une coupe fraîche de bois rond, sur du pin par exemple. Comme le cœur ne se colore qu’au contact des UV, il faut interrompre la production pour pouvoir détecter de véritables différences. Grâce au système Perception HEAD, le bois sera examiné et classifié dès le sciage.

WINTERSTEIGER teste actuellement l’imagerie hyperspectrale pour d’autres exigences clients : 

 

pour la mesure de l’humidité, par exemple, afin de localiser les zones pourries, pour l’analyse de joints collés sur des panneaux multicouches, ou encore pour la détection de résine. Markus Weissenbrunner est ravi du potentiel de la technologie HSI : « L’imagerie hyperspectrale nous fournit bien plus d’informations que notre technologie de scanner actuelle, et elle ouvre de tous nouveaux domaines d’application dans le traitement du bois. »,

 

Cette coopération permet de réaliser des économies sur les étapes de production suivantes. Il est désormais possible de représenter les variations de qualité (sur le bois d’œuvre, le bois de construction et autres) et d’avoir une tarification différenciée plus précise. L’utilisation de cette technologie est donc également avantageuse pour le client final : la qualité des produits en bois peut être mieux adaptée aux applications.

 

« C’était une idée géniale que d’équiper les scanners à bois avec un système Perception HEAD. L’empreinte chimique permet d’obtenir un nouveau degré de qualité, parfaitement inédit, qui améliore considérablement les processus de production », déclare Ulrich P. Schön, responsable développement commercial chez Perception Park.

Coopérer en innovant.

 

À l’avenir, les clients de WINTERSTEIGER AG pourront bénéficier des remarquables avantages de cette nouvelle technologie d’inspection. La coopération de développement entre la division Woodtech de WINTERSTEIGER AG et Perception Park GmbH va renforcer le statut de pionniers de ces deux entreprises sur le marché.

 

Au sein du groupe WINTERSTEIGER, c’est VAP-WINTERSTEIGER GmbH, membre de la division Woodtech, qui se spécialise dans la construction d’installations et l’automatisation. De l’étude de faisabilité jusqu’à la télémaintenance de l’installation complète, ce constructeur d’installations innovant réalise des solutions d’automatisation pour les fabricants de fenêtres, parquets, meubles, panneaux et les grandes scieries.

 

Perception Park est un pionnier de renommée mondiale dans le domaine de la détection chimique. L’entreprise permet de résoudre des problématiques sur lesquelles échouent la plupart des autres systèmes. Cette technologie permet notamment de différencier des matériaux d’aspect très similaire sur la base de leur composition chimique, ou de déterminer avec précision et en temps réel la concentration et la répartition des composants, par exemple dans les produits alimentaires ou pharmaceutiques.

 

Installation entièrement automatique d’amélioration du bois TRC 3000 avec scanner de défauts (photo : WINTERSTEIGER)
© WINTERSTEIGER

L’empreinte chimique – Chemical Sensing.

 

Selon leurs propriétés chimiques, les substances reflètent des spectres lumineux très différents. Une caméra hyperspectrale permet d’enregistrer des images situées en-dehors de la plage visible, comme la lumière infrarouge. Contrairement aux caméras classiques, la technologie hyperspectrale réalise une résolution spectrale de la lumière réfléchie. Chaque point est décrit non seulement par une valeur d’intensité, mais aussi par des centaines de bandes d’ondes spectrales. Grâce à cette mesure spectrale ultra-précise, on peut examiner les propriétés des matériaux et visualiser leur composition chimique. L’utilisateur dispose d’une « «empreinte » univoque, aussi appelée « signature spectrale » de l’objet, ce qui lui permet de détecter des défauts ou des impuretés invisibles à l’œil nu.

 

La détection chimique est utilisée pour évaluer et/ou trier des matériaux sur la base des informations chimiques.

 

Elle est notamment utilisée par l’industrie agro-alimentaire (points de pression ou zones de pourrissement sur les fruits, détermination du degré de maturité), l’industrie du recyclage (tri des synthétiques en fonction des matériaux) et pour différentes applications médicales.

Du côté droit de l’écran : imagerie spectrale, ici d’un défaut de croissance (branche cassée)

(Photo : Perception Park)

Dans l’imagerie hyperspectrale : zone contaminée par du bleuissement (représentée en bleu)

(Photo : Perception Park)

Cernes de croissance (détection du duramen/de l’aubier) ? Détection du bois de printemps et du bois d’été parmi les cernes de croissance

(Photo : Perception Park)

Ce site Internet utilise des cookies – vous trouverez de plus amples informations à ce sujet et sur vos droits en tant qu’utilisateur dans notre politique de confidentialité." Cliquez sur « J’accepte tous les cookies » pour accepter tous les cookies (y compris les cookies de fournisseurs tiers) et pour pouvoir visiter notre site Internet directement, ou cliquez sur «Paramètres des cookies» pour gérer vous-même vos cookies.
Paramètres des cookies

Vous pouvez consulter ou modifier ici les paramètres des cookies des différents outils utilisés sur ce domaine et ses sous-domaines.

Cookies techniquement nécessaires pour les fonctions de base du site Internet. Un * indique un préfixe ou suffixe éventuel.
Vous pouvez définir ici vos paramètres pour les cookies ciblés.